CH: “Dessine-moi l’Eglise de demain”

6037778655 5eaf339332 CH: Dessine moi lEglise de demain

Neuchâtel, Suisse. CC/vmk.olga

Dessine-moi l’Eglise de demain » – des images fortes ont été esquissées lors du Synode, mercredi, de l’Eglise réformée de Neuchâtel. Gabriel Bader, l’artiste-grapheur Kesh et les présidents de la FEPS et du conseil national de l’Eglise réformée de France ont chacun créé à partir de leur perspective. Pour Kesh, ce fut un graffiti expressif autour du thème « l’unité, c’est la vie… ». Le nouveau conseil synodal présentera son dessin de l’Eglise pour la nouvelle législature lors de la session synodale du 14 décembre.

Le Synode de l’Eglise réformée du canton de Neuchâtel (EREN) a hier, mercredi 24 août, élu ses nouvelles autorités pour la législature 2011-2015. Cette journée importante pour l’EREN se plaçait sous le thème « Dessine-moi l’Eglise de demain ». Des représentants du monde politique et économique s’y sont rendus, des représentants des Eglises soeurs, comme aussi les présidents de la Fédération des Eglises Protestantes de Suisse (FEPS) et du conseil national de l’Eglise réformée de France (ERF).

Ces derniers ont relevé le défi d’esquisser eux aussi l’Eglise de demain. Gottfried Locher, président de la FEPS, a notamment mis en évidence le rôle précurseur de l’EREN qui par sa situation et sa réactivité dessine l’Eglise réformée suisse de demain. Laurent Schlumberger a invité à un regard de l’autre côté de la frontière où l’Eglise réformée de France se profile comme une Eglise de témoins dans laquelle se vit l’hospitalité réciproque entre Eglises issues de la Réforme. C’est une Eglise qui se sait constituée par l’écoute partagée d’une parole qui vient d’un Autre qu’elle même ; une Eglise qui, protestant pour Dieu et pour l’humain, vit d’une confiance reçue. Gabriel Bader, président ré-élu à l’exécutif cantonal, traça ensuite clairement en quelques points comment, demain, l’EREN sera plus petite avec un budget en conséquence. Repensées, les offres de l’Eglise seront autant que possible adaptées aux besoins de la société actuelle. Gabriel Bader souligna aussi l’impérieuse nécessité pour l’Eglise de ne plus travailler seul, mais d’engager des partenariats autant pour des idées que pour des collaborations. C’est dans ce contexte qu’il lança une boite de spray verte au grapheur Kesh avec la demande de lui dessiner l’Eglise de demain. Kesh en life créa alors une oeuvre de 2 x 2.5 mètre dans les tons verts et jaune : « l’unité c’est la vie.. ». Cette vision s’y exprime par 5 colombes qui, en autant de couleurs vives, forment un cercle. Manière de dire la diversité qui forme une unité en se transformant continuellement.

Le conseil synodal s’inspirera de ces diverses idées et réalisations sur le thème « Dessine-moi l’Eglise de demain » pour établir un programme de législature plus détaillé qu’il soumettra au Synode nouvellement élu, le 14 décembre lors de la prochaine session synodale. Les personnes suivants ont été élues ou ré-élues : Bureau du Synode : Jacques Laurent, président, Esther Berger, vice-présidente, Antoinette Hurni, secrétaire, Françoise Ducommun et Jean-Claude Allisson, assesseurs. 47 députés et députées ont vu leur élection paroissiale confirmées et forment le nouveau Synode. Conseil synodal: Gabriel Bader, réélu comme président, Claire-Lise Mayor Aubert, Laurent Vuarraz, David Allisson, pasteur, Barbara Borer et Pierre Bonanomi.

Tags: ,